La Biodiversité, garant de notre bonheur.

Johny RABENANTOANDRO.

"On dit souvent que les Malagasy sont pauvres mais heureux. Est-ce que c’est possible ?"


Dans un monde où les seuls choix, imposés par une soif d’idéal artificiel et rationnel, sont de se développer ou de mourir, Madagascar doit impérativement prendre suffisamment de recul pour mieux sauter vers l’avenir. Un recul peut être perçu comme un geste de retrait, de lâcheté mais pourrait aussi être un élan de sagesse qui exprimerait une réflexion et la lecture d’un parcours destiné à préparer les stratégies de mise en œuvre, d’identification et de gradation des objectifs contribuant au vrai développement du pays.

 

#On dit souvent que les Malagasy sont pauvres mais heureux. Est-ce que c’est possible ?

 

La réponse peut-être oui dans le sens ou malgré la pauvreté économique du pays sa richesse biologique arrive encore à rendre les gens heureux pour vivre au jour le jour. En coupant un arbre, en pêchant, en vendant les orchidées sauvages, et la liste est longue, les Malagasy arrivent encore à afficher un sourire. En suivant la tendance, il se peut alors que le bonheur des Malagasy se dégrade de jour en jour avec la détérioration de son patrimoine naturel.

AUTRES ARTICLES A DECOUVRIR

Madagasikara Ekôlôjia - MAD'EKÔ